COLLECTIF  TER  ICAUNAIS

(constitué d’élus, d’associations d’usagers et de cheminots)

 

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 3 FÉVRIER AU CONSEIL RÉGIONAL

 

RAPPEL DES FAITS

Tout au long de l’année 2008, annonce du cadencement des trains présenté comme un progrès incontestable

14 décembre : commencement des horaires cadencés avec beaucoup de désillusion (retards, suppressions)

En fait, allongement effectif des temps de transport de tous les icaunais, et ce quel que soit l’horaire choisi

26 janvier : réunion des parties concernées à Migennes, constitution d’un collectif

avec demande d’audience à Dijon auprès de l’Autorité Organisatrice

BUT DE LA RENCONTRE

Entendre une réponse ferme du président du Conseil Régional

pour l’amélioration immédiate du service TER, assuré par l’opérateur SNCF

DEROULEMENT DE LA RENCONTRE

Intervention successive de toutes les parties concernées. Réponses embarrassées des décideurs SNCF,

qui, encore une fois, promettent une amélioration attendue par tous

 

Suite aux différentes interventions du Collectif TER, le Président du Conseil Régional impose sous 8 jours le redressement du service TER Bourgogne Nord suivant 2 impératifs : fiabilité du matériel de traction et respect des horaires annoncés.

 

Au cours des débats, la SNCF a confirmé l’étude d’une indemnisation des usagers, dont le montant ne devrait pas être inférieur à 20% du coût mensuel d’un abonnement (SNCF ou Pass Bourgogne). Compte tenu de tous les retards subis depuis de nombreux mois et sans aucun dédommagement, les associations d’usagers demandent une hausse de cette indemnisation à hauteur de 30% (à l’exemple de ce qui se pratique dans d’autres régions). Cette demande est soutenue par le président de la Région. Réponse en attente.

 

D’autre part, le collectif TER a demandé la suppression de l’arrêt des TER semi-directs à Montereau (peu utilisés par les Icaunais). Il est aussi demandé l’étude d’un glissement d’horaire des trains directs Yonne-Paris, afin de mieux répondre aux besoins de nombreux usagers (enquête voyageurs en cours). Pour cela, la Région a demandé la constitution d’un groupe de travail chargé des ces 2 dossiers importants.

 

Dans quelques semaines, la tenue du prochain comité de ligne TER Bourgogne Nord (date à confirmer) sera la première échéance pour le contrôle de ces engagements conjoints entre SNCF et Région.

 

LE  CADENCEMENT,   OUI,   MAIS  PAS  COMME  CELA